SPC Réponses

SPC header

Lorsque vous prenez en charge un nouveau projet, décrivez l’ensemble du processus, 
étape par étape, de la conception à la finalisation.

Le processus de design graphique se décline en huit étapes, et commence avec la prise de brief auprès du client. 

  1. A l’écrit ou à l’oral, j’interroge le client sur son entreprise, sur l’objectif de sa communication et ses souhaits de création visuelle. 
  2. Ensuite vient la phase de recherches. Je vais me sensibiliser au secteur d’activité du client et analyser les codes de sa profession : symboles, couleurs et images utilisés vont nourrir mon inspiration. 
  3. J’étudie parallèlement le champ lexical et les références de son domaine pour définir l’axe de communication.
  4. Je couche l’ensemble de mes recherches sur un layout, et esquisse le design.
  5. Place ensuite à la création : je travaille mes roughs au propre, je choisis mes couleurs avec précision, je détermine et j’associe les typographies à utiliser avec le design.
  6. J’appose alors le design sur ce qui sera sa finalité (support print, packaging, signalétique ou digitale) pour apprécier le visuel dans son environnement.
  7. Je présente un bon à tirer au client, en expliquant mes choix répondant à son cahier des charges. C’est une phase d’échange, durant laquelle le client peut opérer des modifications.
  8. Enfin je génère un fichier finalisé et formaté pour l’impression ou la mise en ligne.


Veuillez décrire une situation dans laquelle votre client a demandé d’apporter des modifications au cahier des charges à mi-parcours d’un projet. Comment avez-vous géré cette situation et qu’avez-vous fait pour vous adapter à l’évolution des besoins du client ?

J’ai créé une charte graphique pour une marque de cosmétique biologique, et sa déclinaison était prévue sur une étiquette pour flacon de sérum et packaging associé. Or le produit final a changé, et je devais finalement habiller des pots de crème.
Attendu qu’un processus de gestion des changements était intégré dans le cahier des charges, nous avons pu discuter de la façon dont seraient incorporées ces nouvelles données survenant en cours de projet. La modification des délais et du budget a notamment pu être envisagée. 
Les maquettes des étiquettes et des packagings étaient en cours de création. Ainsi lorsque j’ai reçu de nouveaux gabarits de contenants et de nouveaux textes à mettre en page, j’ai réalisé ce travail comme une déclinaison du support de base. En effet la charte graphique était déjà validée, ces changements n’impactaient donc que la mise en page. 
Finalement j’ai pu transmettre les fichiers formatés pour l’impression dans le temps initialement imparti, avec un faible impact sur le devis initial.


D’après vous, quelle est la valeur ajoutée apportée par un graphiste pour une organisation telle que la CPS ?

En tant qu’acteur du développement scientifique, économique et social des territoires océaniens, la CPS doit faciliter la compréhension d’informations techniques au plus grand nombre. La vulgarisation scientifique passe alors par une démarche didactique dont l’image est le moteur essentiel. Ainsi un graphiste aux larges compétences techniques print et digitales va-t-il pouvoir proposer la diffusion des messages de la CPS sur les supports les mieux adaptés au message : de l’affiche annonçant un événement, au graphique d’une étude intégrée dans une revue scientifique, en proposant des formats papier ou PDF interactifs. 
Le designer graphique va également pouvoir renforcer la collaboration des membres et partenaires de la CPS en améliorant leur UX via le webdesign des pages de son site internet, ou la création d’applications qui leur seront dédiées.
Dans un contexte de conjoncture économique difficile et au sein d’un climat politique tendu, la Nouvelle Calédonie doit montrer la richesse de ses populations locales et de son écosystème, et sa capacité à gérer ses ressources. A la veille de l’élection présidentielle française, la Nouvelle Calédonie a besoin de se faire voir : œuvrer à sa promotion, c’est lui donner toutes les chances d’être acteur de sa propre réussite économique et sociale.

Nom du fichier : Marina Reponses SPC

Taille : 98.37 Ko

Télécharger